News Albacore
Accueil » Albacore presentz » Trop du culte : KALISIA – Skies (1995)

Trop du culte : KALISIA – Skies (1995)

1995/Adipocere

Tu veux du culte, je crois que je t’ai trouvé ce qu’il te fallait… Ce 4 titres (pour une trentaine de minutes de zik !) se pose là comme l’une des pierres blanches du métal français, de l’époque, mais aussi… De toute son histoire !

Qui a dit « C’est la même chose ! » ??

Non, le métal hexagonal ne se limite pas aux années 90 (Gojira ou The A.R.R.S., ça dit quelque chose à quelqu’un ?) mais force est de constater que bon nombre d’ovnis franchouillards sont nés en cette auguste période (Cross the Threshold de Loudblast, Anomaly de S.U.P., Hell on Earth de Carcariass, Sick de Massacra…) Toujours est-il que ce Skies de Kalisia vient nous pétrifier les oreilles de ses envolées guitaristiques, de ses structures aériennes, épiques, inspirées d’un death alambiqué et technique comme savaient nous pondre un Atheist ou un Cynic. Tout au long de cette superbe demi-heure, le groupe nous démontre tout son savoir-faire, sa connaissance du sujet ainsi que sa maturité : ayant réussi à ingurgiter puis à savamment digérer l’oeuvre d’éminents représentants de diverses sphères du métal, il nous propose alors sa vision de ce que peut (doit ?) être le métal extrême à l’époque… « Peut » parce que ses membres savent que les moments éthérés et progressifs ne pourront plaire à l’ensemble de la frange métallique d’alors, « doit » parce que la technicité du combo relègue au second plan 99 % de ses homologues. Ces 4 titres ne sont pas toujours agressifs, pas sans cesse joués à fond de cale ni sans arrêt braillés de manière à terroriser le quidam, mais leur cohérence suscite l’admiration de même que leur beauté mérite d’attirer l’attention, si ce n’est l’adhésion de tous, impitoyables méchants ou âmes métalliques plus portés vers l’éclectisme. Les riffs sont innombrables, impressionnants, destinés à asseoir la légitimité du groupe et à définir son style, en se mettant au service d’un collectif réuni pour proposer de l’innovant, du brut de décoffrage (death, thrash) mêlé à de la fine dentelle cousue main (chants féminins, longues plages instrumentales). Résonnent encore dans ma tête, plus d’une douzaine d’années plus tard, les magnifiques sept minutes de « Lost Soul » avec leur lot de rebondissements, de changements de tempo, d’attaques estampillées métal de la mort ou de ravissements oniriques. Du grand art.

Avis aux vrais amateurs, qu’ils n’hésitent pas à revisiter à leur manière un Retour vers le Futur pour ce skeud pas piqué des hannetons, ils risquent d’être très surpris… Et pour ceux qui ne jurent que par l’actualité, le groupe a apparemment repris du service, après un très long silence radio (mais des apparitions de ses membres dans des groupes tels que les excellents Fairlight, Hegemon ou Malmonde), pour vous proposer un travail de toute évidence extrêmement abouti, nommé Cybion. A vous de jouer !

Syl Alba (publié sur Yargla en 2008 sous le nom de Sacha Disto)

Site officiel (Skies dispo en téléchargement gratuit !)

A lire aussi

Général Tom Pouce – The Barnum Show (2014)

  2014/Autoproduction Si on cherche un tant soit peu à définir la musique de Général ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *