News Albacore
Accueil » Tops Teignes » 2017 » Top Teignes 14 – Hell Unwanted vous résume « Le Métal déjanté pour les Nazes »

Top Teignes 14 – Hell Unwanted vous résume « Le Métal déjanté pour les Nazes »

Métal déjanté pour nazes

Nous retrouvons le vieux potard (un potard, des potos) Hell Unwanted, premier interviewé d’Albacore l’an dernier et membre de Dunwich, Guest, Gouda’s Hole, Roukmouths et j’en passe (la liste est longue), pour la rédaction d’un top concernant les groupes déjantés qui aiment insuffler de la folie à leurs compos et leur univers…
Je rappelle que le goût pour le barré coule dans ses veines ainsi que dans celles de votre serviteur depuis des décennies et que nous avons sévi ensemble au sein d’une entité peu orthodoxe nommée Bézukry, pendant de nombreuses années (démo française du moment dans MetalFrance à l’époque), ainsi que dans Yargla Webzine, qu’il a continué seul après mon départ, tout en chroniquant à tour de bras pour Magic Fire Music Webzine…

Kev, c’est à toi !

En tout premier lieu, le merci de me laisser champ libre dans tes pages. Le Top teignes barré ? Alors tu verras que je vais te mettre plutôt 10 numéros 1. Impossible de classer par ordre de préférence dans la mesure où chaque groupe évoque une ambiance, un côté du « barré » différent. Tu trouveras dans le top teigne du barré festif mais également du barré malsain et dégoulinant.

1. Imperial Triumphant – « Breath of Innocence »

Le barré malsain, le voilà. Lourd, schizophrène, ultra sombre, déstructuré. J’ai découvert ces Américains il y a deux ans : gros impact. Base death metal complètement folle avec des sonorités démentes. Les amateurs de Portal, Gorguts et autres bizarreries aimeront. Le clip est tiré du dernier album mais n’hésitez pas à checker le EP Goliath qui vaut également le détour.

1. Carnival in Coal – « Got Raped »

Comment parler de barré sans évoquer les français de Carnival In Coal ? Toute une époque (que t’as bien connue vu qu’on a découvert la galette ensemble). Une révélation déjà à l’époque, en 98 il me semble. Univers pattonien, des mélanges de styles à gogo, jonglant entre la disco, le black, le death et j’en passe. Vivalavida est un véritable album de chevet.

 

1. No Rest For The Dead – « Breed the Freak »

J’avais découvert ce groupe japonais par pur hasard sur une liste Bones Brigade. L’appellation Stoner grind m’ayant donné envie je me suis laissé tenter. Dès qu’j’ai mis la galette en marche je me suis pris une volée de groove et d’agressivité notamment d’un point de vue vocal avec ce ton bien écorché. La bonne trouvaille en somme.

 

1. :Tremor – « Finka »

La Russie. Avec ce mix entre goregrind dansant et folk russe qui décape. Le groupe qui doit sérieusement foutre d’humeur en live avec une bonne odeur de vodka ambiante.

 

1. Grotesque Through Incoherence – « Utopia »

Découvert à l’époque boulonnaise. Ca devait être en 2002/2003. Encore un Ovni de nos contrées venant de Nantes. Alliant parties brutales hardcore/death à des interludes dance, dub et autres. L’album Utopia City est juste magnifique et entraînant.

 

1. Gloomy Grim – « Asylum »

Comment ne pas évoquer ce groupe finlandais qui balance un black métal lugubre aux sonorités très film d’horreur. A l’époque du 1er album, ce groupe faisait office de véritable ovni de la scène black métal. Au fur et à mesure de son avancée, le groupe a abandonné la boîte à rythme pour une vraie batterie et a donc su dynamiser encore plus la formule.

 

1. Le Scrawl – « Boiling Point »

Ici donne aussi dans un mélange Ska et Grind et par conséquent un fameux mélange qui fout de bonne humeur. Aussi barré qu’accrocheur ce groupe vaut bien le détour.

 

1. Faith No More – « Take This Bottle »

Comment ne pas citer Faith No More et même ne pas citer le nom de Mr Mike Patton dans un top teigne barré ? Le groupe qui a toujours su proposer et gérer une multitude de titres dans des styles très différents. Mike Patton que l’on ne présente plus passe ultra aisément du crooner à un hurleur hystérique, sachant maîtriser dans tous les domaines vocaux.

 

1. Carcharodon – Stoneface Legacy

Voilà des gaillards italiens que j’aurais pu également classer dans un Top Teigne Groovy. Véritable coup de cœur et révélation (je leur ai accordé un 20/20 sur Magic Fire Music Webzine), ce groupe mélange le sludge au death’n’roll en passant par le bluegrass et le tout dans une ambiance festive. L’album Roachstomper devrait être l’album de chevet (encore un) de tout amateur de folie burnée qui sent le whisky.

[NDSA -Note De Syl Alba- : Kev ayant, sauf erreur de ma part, mentionné non pas dix mais neuf groupes, je me vois obligé de lui prêter main forte et d’ajouter la cerise sur le gâteau, à savoir un extrait de la démo de Bézukry, formation ô combien barrée composée de Gene Eco, Hugh Grunt (lui) et Sacha Disto (moi). Le groupe a ensuite connu des incarnations live mais plus d’enregistrement studio. Vu le niveau des 9 précédents, notre présence dans ce top est surtout un clin d’œil à notre amitié de longue date ; pour ma part, j’ai surtout participé au processus de composition, Gene Eco ayant géré l’intégralité de l’enregistrement, avec Hugh Grunt au chant. 12 ans après, nous recommençons à nous envoyer des bribes de morceau pour le fun, on verra où ils nous mèneront…]

1. Bézukry – Leprechaun

Retrouvez la badinterview de Hell Unwanted ici

Je veux faire connaissance avec ce joyeux luron qu’est Kev Hell Unwanted et pouvoir découvrir ses nombreux méfaits musicaux, je fonce

A lire aussi

Général Tom Pouce – The Barnum Show (2014)

  2014/Autoproduction Si on cherche un tant soit peu à définir la musique de Général ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *